Articles

Affichage des articles du juillet, 2012

La symbolique de l’État-major

Image
Au cours d'une journée un peu moins pluvieuse que les autres, le nouveau Président de la République s'est livré à sa première interview du 14 juillet, face à Claire Chazal (TF1) et Laurent Delahousse (France 2) . L'exercice avait été inauguré par son mentor en politique, François Mitterrand, prolongé sous Jacques Chirac et... supprimé par Nicolas Sarkozy. Sur ce point comme sur d'autres, François Hollande voulait sans doute souligner qu'il avait "rompu avec la rupture", si l'on peut dire. La campagne présidentielle ne s'est achevée que depuis deux mois, on craignait de la voir ressurgir en entretien. De quoi parle François Hollande, quand il ne critique pas le bilan de Nicolas Sarkozy ? Le début de l'interview laissait craindre qu'on n'était pas prêt de l'apprendre.

Laurent Delahousse débute en parlant du lieu choisi par le Président pour cette interview : l'Hôtel de la Marine, place de la Concorde. Le lieu évoque un scandale, …

Avez-vous envie d'ENA ?

Image
A l'heure où les yeux de l'Europe suivait la course d'un ballon rond sur la pelouse du match Espagne-Italie, la France proposait sur Arte un récit romancé sur la formation de ses élites. Un téléfilm en deux épisodes , L’École du pouvoir, raconte la scolarité imaginaire de cinq étudiants de la fameuse "Promotion Voltaire" de l'ENA (1978-1980) où se forma notamment François Hollande. L’École Nationale d'Administration est une énigme à plus d'un titre. La France est un des rares pays à s'être doté d'une telle école de hauts fonctionnaires. A l'exception de la Russie et de la Pologne, les autres pays qui ont également fait ce choix sont des ex-colonies françaises. Derrière ce choix, fait il y a un peu plus de soixante ans, on trouve la volonté assumée par les gouvernements successifs de sanctuariser le fonctionnement de l'Etat, d'en faire un modèle à apprendre, à reproduire. C'est d'ailleurs le principal reproche fait à l'EN…