Articles

Affichage des articles du avril, 2016

Nuit debout, première communion

Image
La première fois que j'ai entendu parler de Nuit Debout, c'était en 1995, il y a donc un peu plus de vingt ans de ça. J'étais en licence de philo à Paris 8. On admirait les maîtres fondateurs, dont certains étaient encore là devant nous. On venait d'enterrer Gilles Deleuze. 



Mais Alain Badiou était là, qui avait délocalisé à Jussieu son séminaire sur Saint Paul le militant. 

Daniel Bensaïd faisait son cours sur je ne sais pas trop quoi, avec son accent toulousain, son érudition et sa patience, surtout, à écouter nos questions à rallonge d'étudiants prétentieux.


Jacques Rancière nous donnait un cours sur la Catharsis dans la tradition grecque, d'Euripide à Aristote, mais bon ça, on s'en fichait un peu.


Ses trucs sur le théâtre, à Rancière, sa réflexion sur les expressions grecques dont nous ne parlions pas un mot... Ce qu'on attendait de Rancière, c'est qu'il nous parle de politique. 
On était fin 1995, Alain Juppé premier ministre venait de mettre le…