Articles

Affichage des articles du janvier, 2017

Assassin’s Creed : Mon curé chez les Conspis

Image
La superproduction de 2016 décrit un monde gouverné en sous-main par une congrégation religieuse qui règne en abolissant le libre arbitre. Un navet, qui offre une riche lecture du raisonnement conspirationniste.  











Quel intérêt y a-t-il à parler d’un mauvais film ? On débat de ce sujet dans le monde de la critique. Dans celui que j’ai connu, au moins. Quand j’écrivais des piges pour la rubrique Musique de L’Humanité. On était entassés dans notre bureau, entre amateurs de théâtre, de cinéma, de jazz, de rock et de danse. Quand on avait fini nos papiers respectifs, on abordait ce genre de questions.

Pourquoi ne pas écrire sur un objet culturel sans intérêt ? Parce que l’espace rédactionnel est rare, autant le conserver pour qui le mérite. Parce que c’est lui faire trop d’honneur. Pour ne pas se fâcher avec les contacts dans le milieu (raison inavouable, tacitement admise). Parce que le lecteur veut des conseils, pas des sermons.

Pourquoi le faire quand même ? Pour soulager son indignation…